ATSCAF Yvelines : site officiel du club de foot de VERSAILLES - footeo

L'Atscaf 78 version running

1 octobre 2013 - 14:27

Découvrez le Paris-Versailles à travers les témoignagnes de plusieurs coéquipiers...

Stéphane M. :

Bonjour à tous,

Nous n’étions plus que 7 a prendre le départ de cette 36eme édition du Paris Versailles hier matin. En effet, Fred chafouin 2012/2013 a été contraint de déclarer forfait suite a une énième blessure contractée a l’entrainement une semaine plus tôt.

Qu’a cela ne tienne, David, Loic, Fred, Babasse, JB, Eddi et moi étions bien présents au pied du monstre de fer sous un ciel menaçant.

Quelques instant plus tôt, le premier sketch du jour avait lieu puisque Babasse et Eddi ont manqué leur train…. Peut être bien aidé par mes soins suite au demi-tour effectué à Plaisir pour revenir chercher le dossard de Babasse oublié ! Est-ce un présage ?

Bref, nous voici maintenant devant la ligne de départ. 33eme vague et déjà des milliers de coureurs sont partis a l’assaut des 16 kms. Eddi, David, Babasse, Fred et moi nous donnons les derniers encouragements. JB et Loic ayant fait bande à part !

C’est parti…. Durant 10m David nous précède tous. C’est là la dernière fois qu’il sera devant nous…

Fred décide de partir fort. En quelques minutes, il disparait dans le flot des coureurs.

Me voici donc seul dès les premiers hectomètres.

Le passage du premier tunnel est déjà un vrai calvaire. La lourdeur de l’atmosphère associée a la chaleur humaine me fait suer a grosses gouttes. Ca risque d’être long.

Au moins une bonne nouvelle, il ne pleut pas. Pourtant le ciel est d’un gris foncé qui n’annonce rien de bon.

Finalement, tout va bien jusqu’au 5eme kilomètre ou un point de coté montre le bout de son nez. Aie… Juste avant la difficulté du parcours.

Je n’était pourtant pas parti ?!?

Après les deux mille mètres de pente, mon second souffle revient et le passage en forêt de Meudon est un vrai plaisir.

C’était l’accalmie avant la tempête. Descente sur Chaville et…. Plus rien ! Les jambes semblent être là mais plus d’essence.

Dommage, il reste encore 4 kms. Ca risque d’être très long, trop long.

Me voilà parmi les galériens de la route a redouter le dernier casse-pattes et l’interminable avenue de Paris.

Je fais quand même bonne figure devant les photographes mais n’en mène pas large. Puis, enfin la ligne d’arrivée !

Temps final, 1h22,50s. Ma moins bonne performance depuis que je fais cette épreuve.

En retrouvant, les autres au lieu de rendez-vous, il semble que cette édition 2013 ne soit pas l’année des records.

Eddi termine en 1h23,01s, Babasse pour sa première en 1h43,30s, David en 1h48,51s, Loic, grosse désillusion aussi, en 1h21,03s et Fred, performance égale a celle de l’an passé, en 1h15,04s.

Et JB dans tout ca ? Malheureusement pour lui, pas de chronométrage à l’arrivée ! Que c’est il passé ?

Pour avoir passé une bonne partie de l’après midi avec lui chez David, il semblerait qu’il est fait aux alentours de 1h16. Mais n’aurait il pas simplement abandonné ? Je pense qu’il vous donnera sa propre version des faits.

Vous pouvez retrouver tous les résultats sur le lien suivant :

 

 

Je tiens a féliciter tous les participants a cette course car c’est loin d’être une partie de plaisir,

A remercier la famille Hamelet pour son hospitalité et plus particulièrement Carole.

 

A l’an prochain… en meilleur forme.

 

David H. :

Tout est dit, je crois que l’on a tous pour partie vécu ça !

 

Sauf que moi dans la cote des gardes j’étais à 0,25 km/h !

 

Dur mais un bon moment entre couilles !

 

Avec plaisir pour l’an prochain !

 

Sur le bitume et à la maison !

 

J’essaierai de ne pas dépasser les 2 h !!!

 

A demain les sueurs fous !

 

Sebastien D. :

 

Qu'est que j'ai mal aux pattes !!!! Encore merci pour le plat de pasta !! La bize à toute ta family !!

 

Loic L. :

Le plaisir fut d'avoir partager les ressentis avec vous et surtout de passer l'après-midi ensemble. En ce qui concerne la course se fut un calvaire, un jour sans (enfin j'espère), j'ai pris un petit coup de massue sur la tête, mais après le creux il y aura le sommet de la vague.
A demain
Merci la famille Hamelet pour son hospitalité.


Commentaires

Aucun événement

+