ATSCAF Yvelines : site officiel du club de foot de VERSAILLES - footeo

Championnat
2
1
24 mars 2018 09:30
Condors
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
10 min
But encaissé
23 min
Carton jaune
36 min
Passe décisive
But marqué
42 min
Carton jaune
46 min
60 min
70 min
80 min
89 min
Passe décisive
But marqué
Gazon synthétique
09:30 - 24 mars 2018
Arbitre Central
SADAQUATE JAMEL
NC
NC

Bonjour à tous,

 

En ce Samedi 24 Mars 2018, l’ATSCAF78, leader de son groupe, s’apprête à affronter les Condors (des poulets volants pour ceux qui l’ignorent) sur leur magnifique terrain stabilisé de Sans Souci. Le temps est plutôt clément et la première bonne surprise accueille les versaillais. Une haie d’honneur de lycéens égaie le parcours de nos locaux dont un petit groupe est déjà présent sur place un peu à l’écart. La non présence du stadier sur les lieux semble être à l’origine de cet épiphénomène. Les instances dirigeantes de l’ATSCAF78 s’empressent avec le professeur de sport des jeunes, à l’autorité affirmée, d’appeler les cinq numéros de téléphone visibles sur le tableau du stade sans grand succès et ce afin de solutionner dans les plus brefs délais ce petit contretemps.

Néanmoins, l’ambiance est au beau fixe et comme souvent les plaisanteries fusent. Mais déjà la deuxième bonne surprise du jour pointe le bout de son nez. Un remaniement de dernière minute de la composition, déjà particulièrement chahuté ces dernières semaines entre les absences et les blessés, voit la titularisation de Sébastien Babasse en remplacement de Jérôme Cépanormal. Ce dernier est présent mais souffre d’une crève tenace. L’heure continue de tourner, un peu comme la roue de Ribéry, et les derniers retardataires arrivent au compte goutte. Les Condors, eux, optent pour un vol groupé forcément et accompagne la troisième bonne surprise de cette matinée déjà bien émoustillante. L’arbitre désigné pour le match est celui qui a officié lors du match opposant l’ATSCAF 78 à Natixis à Vélizy, une main de velours dans un gant de fer.

Bref, tout est réuni pour assister à une belle opposition. Les protagonistes pénètrent dans les vestiaires à 09h15 et ont hâte d’en découdre en arborant leur nouvelle tunique mancunienne.

Malgré le temps imparti, l’échauffement est complet et se déroule sous les yeux de notre premier supporter du jour Stéphane Bouledefeu.

 

Le match commence et les premiers mouvements des locaux sont hésitants au travers des automatismes peu flagrants certainement le résultat d’une composition une nouvelle fois remaniée. En face, les visiteurs sont incisifs notamment dans leurs contres attaques et posent des difficultés certaines aux hôtes. Ils sont rapides et finissent par marquer d’une belle reprise à l’entrée de la surface au bout de cinq minutes :(.

Les locaux accusent un peu le coup mais ils sont piqués au vif et essaient d’organiser dès l’engagement la rébellion. Ils ont un statut à défendre. On assiste alors à la construction d’actions collectives intéressantes mais malheureusement les imprécisions perdurent et la réussite escomptée n’est pas au rendez-vous. On peut citer, cependant, une tête de Baptiste Anusenfeu Chatounette au-dessus de la barre suite à un centre dos au but de François Breizhfree, une frappe chaussette dans l’axe de votre narrateur qui accroche un pigeon sur le grillage, une autre frappe à angle fermé de votre serviteur après un beau décalage de Grégoire Mouton, un tampon entre Baptiste Anusenfeu Chatounette et le gardien adverse venu à son encontre ou enfin la pichenette de Frédéric Numérodix à destination de François Breizhfree stoppée par un adversaire dans la surface de réparation et non sifflée par l’homme en jaune.

Les leaders jouent mieux mais le ballon ne franchit toujours pas la ligne du but adverse.

Finalement, après un beau travail de conservation de la balle sur la gauche de la surface de réparation adverse de François Breizhfree, ce dernier remet le ballon au point de pénalty parmi une horde de défenseurs. Votre serviteur arrive à vive allure pour reprendre le ballon mais il est mis au sol avant et la pelota poursuit sa course où Baptiste Anusenfeu Chatounette laisse passer à son tour le cuir pour Frédéric Numérodix qui marque le long du poteau.

Frédéric Numérodix, positionné pour la première fois de la saison en meneur de jeu, exulte car il avait à cœur de montrer qu’il sait répondre présent pour le groupe et ce même si le pensionnaire habituel du poste séquestreur de maillot est absent.

 

La mi-temps se termine sur ce score de parité 1-1. Progressivement, au fil de la mi-temps, la défense avec la charnière centrale avec Sébastien Minot et Loïc Lecarré ainsi que les latéraux Ahmed Queutard et Sébastien Babasse ont su protéger le but de Sylvain Blondasse et jouer avec la paire inédite de milieux défensifs David Spencer et Grégoire Mouton. Les locaux sentent que l’arrière garde adverse est fébrile et Ahmed Queutard laisse sa place de milieu droit, arrière droit autant pour moi, à Jérôme Alabourre.

 

Le match reprend et rapidement on constate que les adversaires ont densifié leur milieu et posent plus de problèmes aux locaux. Le jeu au sol est laborieux, le ballon est parfois trop porté, les transmissions s’avèrent difficiles et naturellement on assiste à peu d’actions construites de chaque côté. Cependant, l’engagement reste présent et des combats âpres sont livrés aux quatre coins du terrain. Le coach Thierry Dobbey effectue les changements planifiés en remplaçant l’arrière gauche Sébastien Babasse par Jérôme Cépanormal et le milieu droit Baptiste Anusenfeu Chatounette par Saïd Padawan. L’ATSCAF78 semble être en meilleure position pour prendre l’ascendant surtout quand François Breizhfree fauché dans la surface obtient un pénalty. Frédéric Numérodix s’élance et trompe le gardien adverse mais sa joie est de courte durée car un des versaillais a pénétré dans la surface de réparation avant le tir. Frédéric Numérodix réitère l’exercice mais cette fois avec moins de succès.

Une petite frustration palpable s’installe mais les locaux restent confiants, continuent à pousser et n’ont pas vraiment le temps de tergiverser bien longtemps car un nouveau pénalty est sifflé en leur faveur suite à une main adverse. Cette fois, Sylvain Blondasse remonte le terrain et ce afin de porter l’estocade à des visiteurs qui s’agacent et essaient de déstabiliser verbalement et gentiment les locaux. Malheureusement, lui aussi bute sur le gardien et une frustration moyenne fait clairement son chemin dans l’esprit des leaders mais ils ne baissent pas les bras pour autant et continuent à rester mobilisé. Une nouvelle action de type flipper dans la surface des Condors voit votre dévoué mis au sol mais l’arbitre reste de marbre. La frustration atteint certes son paroxysme mais les leaders, de part leur statut, restent courtois. Sur le bord du terrain, les supporters Stéphane Bouledefeu, David Salamandre, le coach Thierry Dobbey et Sébastien Babasse donnent de la voix pour encourager leur équipe avec parfois peut être un peu de véhémence pour certains « Laisse moi j’ai le droit de parler y en a assez de se faire enfiler ». Portés par ce public, les rouges se démènent et multiplient les actions même si Loïc Lecarré sort sur une vieillite et voit Sébastien Babasse prendre la place de Jérôme Cépanormal qui lui glisse dans l’axe auprès du taulier Sébastien Minot. Les versaillais sont dans le dur et l’équipe adverse réduite à 10 après la contestation d’un de leurs joueurs ne semble pas vouloir craquer. La fin du match approche on est dans les arrêts de jeu lorsque David Spencer, dans une forme olympique malgré ses deux entraînements de l’année, adresse une jolie passe lobée dans la surface de réparation à Frédéric Numérodix excentré sur la droite. Ce dernier, dos au but, lobe à son tour le gardien où votre humble serviteur coupe la trajectoire du ballon en caressant le cuir de l’extérieur du droit qui n’a plus qu’à pénétrer dans le but adverse. « Hey ouais c’est qui le patron !!! » La frustration accumulée se transforme en une immense joie où les joueurs se sautent dans les bras et où curieusement Grégoire Mouton écope d’un carton jaune pour une effusion trop indécente ou peut être simplement parce que c’était son anniversaire. Les adversaires accusent le coup et la fin de match est maîtrisée de belle manière par les leaders.

 

Bravo et merci à tous les participants (supporters inclus), on est resté concerné, combatif, solidaire…et ce malgré les impondérables du match. J’avoue que je kiffe ces moments quand je vois qu’on peut vivre autant d’émotions antagonistes en peu de temps on comprend mieux qu’un groupe qui fonctionne n’est pas qu’un ensemble d’individus distincts. Il faut du liant entre les personnes pour que ça marche tout cela et que le groupe prenne le pas sur les individus. Allez, on poursuit l’objectif, on y croit, on y va, on fonce, on reste mobilisé, on a besoin de tout le monde.

Pour ma part, c’est certainement mon dernier résumé et je suis très heureux de l’issue de ce match. Je ne vous cache pas que j’aurais été blasé de finir mon dernier exercice de journaliste sur une fausse note. Pfff même cela ça va me manquer.

 

PS : Deux petites vidéos pour se fixer la joie des victoires dans nos esprits

PS2 : Pendant la troisième mi-temps, j’ai ouï dire que certains se serrent la bite (analogie avec une poignée de main certainement) pendant le we cohésion c’est gênant ça un peu non ?:)

 

Biz à tous

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

P G G G G F

Répartition des buts

56 buts marqués
23 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 MINISTERE FINANCE T. 47 18 15 2 1 0 51 15 0 36
2 PARIS ACCENTURE AS 39 17 13 1 3 1 65 28 0 37
3 NATIXIS 31 17 9 5 3 1 51 23 0 28
4 HOSPITALIER COURSES 29 18 9 2 7 0 40 31 0 9
5 PARIS ING SPORTS 28 17 10 0 7 1 51 42 1 9
6 SODEXHO PARIS AS 22 17 7 2 8 1 51 52 0 -1
7 CHAPA BLUES 17 18 5 2 11 0 44 60 0 -16
8 TOUR EIFFEL FC PARIS 16 18 4 4 10 0 23 58 0 -35
9 CONDORS 14 18 4 2 12 0 28 47 0 -19
10 HACHETTE S.C. 8 16 3 2 11 2 33 81 1 -48
11 HEC PANATHENEES 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Entraineur
Sylvain DESLANDES
S D
Loic LEROND
L L
Sébastien LOREE
S L
Ahmed METIBA
A M
S D
Frederic ELEAUME
F E
David HAMELET
D H
B L
G M
Ernesto GOMES
E G
Francois VALENTIN
F V

REMPLAçANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

Aucun événement

+